mercredi 5 novembre 2014

Pourquoi inclure un soin protéiné dans sa routine capillaire ?



Vos cheveux sont cassants et restent secs comme de la paille malgré tous les soins que vous leur apportez ?
Vos cheveux sont super élastiques, sans vie, vos boucles restent floues ? Votre afro est mal défini, mousseux ?
Rien de bien grave, ils ont simplement besoin de protéines.


Avant de me lancer dans les explications, je pense qu’il est important de bien faire la différence entre la chute de cheveux, et la casse :

La chute :
Tous les jours, nous perdons des cheveux, ils tombent simplement de notre crâne. Le cheveu meurt et se détache du bulbe, c'est la vie... Ou plutôt, c'est l'Histoire de la viiiiiie...

La casse :
C’est un cheveu encore rattaché à sa racine, mais quelque part dans sa longueur, il s’est cassé « tout seul ».


Il y a principalement 2 raisons pour qu’un cheveu se case : la déshydration et le manque de protéines. Ça ne veut pas dire qu’il ne peut y avoir d’autres facteurs, je dis juste que la plus part du temps, la réponse est toute simple, et qu’il n’y a pas besoin de chercher midi à quatorze heures.

Principales causes de déshydration du cheveu :
  • Exposition excessive au soleil.
  • Cheveux saturés d’huiles ou de dérivés de pétrole.
  • Utilisation de produits capillaires trop agressifs.
  • Surutilisation des techniques de coiffage comme le brushing ou le lissage aux fers plats.
Principales causes de perte des protéines :
  • Exposition excessive au soleil.
  • Surutilisation des techniques de coiffage comme le brushing ou le lissage aux fers plats.

On reconnait un cheveu qui manque de protéines par son élasticité insolente. 
Si vous avez les cheveux bouclés, frisés ou crépus, vous pouvez faire un autre test : mouillez un cheveu et étirez-le. S’il met du temps à revenir à sa forme initiale (trop élastique donc), c’est qu’il est en manque !

En fait, à chaque fois que l’on va exposer nos cheveux à de la chaleur, ses cuticules vont s’ouvrir. Au passage, les cheveux perdent à chaque fois un peu de leurs protéines. Pire, si les cheveux sont exposés à des températures extrêmes, ses protéines vont se dénaturer (s’abimer quoi…).

Les protéines peuvent même être détruites dans les processus de coloration/décoloration et défrisage ! C’est pour ça que la plus part du temps, après ce genre d’intervention, les cheveux ont tendance à devenir secs.


Mais quel est le rapport entre le fait que mes cheveux soient secs et le manque de protéines ?

La réponse est simple ; ce sont les protéines qui vont retenir l’eau dans vos cheveux.
Si vos cheveux sont en carence de protéines, vous aurez beau mettre tout ce que vous voulez dessus, l’effet ne sera qu’éphémère… 


Maintenant que vous savez identifier la/les raison(s) de la casse de vos cheveux, vous pouvez adapter votre routine capillaire en y a apportant plus ou moins de protéines.

Attention, il va falloir trouver une harmonie entre les soins que vous effectuez régulièrement, et l’apport protéiné. Tout excès de l’un ou de l’autre provoquera les inconvenances citées plus haut, c’est-à-dire une casse « direct » ou un cheveu tellement élastique qu’à force de s’étendre et se retendre il se fragilisera et se cassera en un point.

On ne peut donc pas entretenir uniquement ses cheveux avec des soins sur-protéinés, car il faut bien les hydrater et les nourrir aussi, c’est inzapable ça ! 

Quand vous achetez un masque capillaire tout fait, il contient déjà normalement des prots’ entre autres ingrédients aux effets miracles. Le truc c’est que ces masques ne sont pas faits sur mesure pour vous, ils sont faits pour convenir plus ou moins à tout le monde. Dans certain cas, ils pallient à une problématique (exemple masque pour cheveux colorés, masque pour cheveux défrisés). Bref, grossso merdo, ces produits sont fait pour répondre à des inconveniences de masse, or tu es unique baby, donc tes cheveux le sont aussi et tu vas devoir leur offrir le luxe du sur-meusure…

Des fois, on a de la chance, on tombe sur le produit qui nous apporte pile poil ce qu’il nous faut. Et puis arrivera le jour, où on va encore faire mumuse avec nos cheveux, ils auront besoin de plus d’ «autre chose», et il ne nous conviendra plus (pour un temps).


Comment atteindre son idéal ?

Tout simplement en faisant des tests et en observant comment réagissent vos cheveux. 

Maintenant vous avez les clés. Vous savez quelle situation provoque quoi et la solution. À vous de vous lancer, voir comment vont réagir vos cheveux. Il est important d’apprendre à les écouter pour pouvoir leur donner ce dont ils ont besoin.

Par exemple : quand je vois que mes cheveux sont en carence, je vais faire un petit tour dans ma cuisine voir ce que j’ai de protéiné pour faire ma petite tambouille. Je l’applique comme un masque AVANT mon masque, sur cheveux préalablement lavés. 

Voilà les produits protéinés que l’on peut trouver dans sa cuisine par exemple :


Après avoir essayé pleines de mixtures issues de ma propre imagination, j’ai définitivement banni tout ce qui était à base de protéine animal, comme le lait, et même : le beurre… Mes cheveux avaient vraiment une texture bizarre à chaque essaie. Et puis, je ne supporte mal les produits laitiers, il y a peut-être un lien ?

Mes favoris sont les laits de cuisine Bjorg comme le soja ou le coco. Ils ne coutent pas cher, leur résultat me convient, et les minis briquettes sont vraiment pratiques. Et puis surtout, tout ce qui reste dans la briquette, ben je peux le manger… ça me fait des excuses pour préparer du poulet coco, mouhahahaha...

En général, je fais ça pendant 4 semaines d’affilées.

Sinon, on peut aussi ajouter un peu de crème de coco ou du jaune d’œuf dans un masque capillaire classique, ça marche aussi… Il y a tellement de possibilité à tester…

Et vous, vous avez déjà testé ?
Scroll
to Top